• Parlons d'animes (1/2)

    Tout d'abord, je tiens à m'excuser de ne pas avoir posté ces derniers jours. (C'est dur d'écrire un article quand on n'a pas d'ordi sous la patte). C'est pourquoi je vais écrire 2 posts portant sur 2 animes différents.

    Dans ce premier post je vais parler de To Love-Ru (Trouble)  (ou To LOVEる = とらぶる = Toraburu, en VO).

    Parlons d'animes (1/3)

    Parlons d'animes (1/3)

    C'est un anime très orienté ecchi et si on devait résumer le scénario, on pourrait commencer par "Fan-Service" et on aurait déjà 50-70% du scénario.

    On parle ici de l'histoire jusqu'à ce jour-là, tout à fait normale de Rito Yuuki (VO: Yuuki Rito), jeune lycéen amoureux qui essaye, jour après jour, de surmonter sa timidité pour se déclarer à Haruna Sairenji (VO: Sairenji Haruna).

    ÉVIDEMMENT, une extra-terrestre, Lala Deviluke, (ou en forme longue: Lala Satalin Deviluke mais on l'appelle tout le temps Lala), fuit de chez elle pour aller à l'aventure et sur les millions de planète de l'univers, elle tombe sur la Terre, et plus précisément, au Japon et... OH! PAR HASARD ELLE TOMBE SUR LA VILLE DE RITO?! Bref, après tout, pourquoi vouloir y voir de la logique? Par la suite on apprendra qu'elle vient d'une planète appelée Deviluke, qu'elle en est la princesse héritière et que son père (qui a un prénom trop badass: Lucifer) est le roi (bien sûr, il fallait s'y attendre) du plus grand et du plus puissant empire (ou royaume, en tout cas territoire) de la galaxie (ou de l'univers, je sais plus bien).

    Grande inventrice qu'elle est, Lala va utiliser un de ses nombreux gadget (qui au passage ne commencent à marcher approximativement correctement que sur la fin de la deuxième saison) pour se téléporter sur Terre. Et elle arrive dans la salle de bain occupée par Rito. Dans la surprise, Rito prend bien en main les seins de Lala et, par coutume de Deviluke, se fiance automatiquement avec Lala. 

    La première saison se base donc sur un fil rouge: Rito qui doit prouver sa valeur au père de Lala pour pouvoir se marier avec, sous peine d'une destruction de la Terre.

    Sinon, on suit le quotidien de ce jeune homme, accompagné hasardeusement par cette Lala.

    Voilà qui conclut le synopsis.

    À part le fait que c'est un anime pour le Fan-service par des gens qui aiment le fan-service, pour des gens qui aiment le fan-service, et donc, que c'est un anime avec beaucoup BEAUCOUP de situation cocasses et de coïncidences (qui deviennent de plus en plus hasardeuses et étranges tant ça devient improbable. MAIS, comme je l'ai dit, c'est un anime qui est de base improbable, alors, POURQUOI chercher la logique dans un monde où les extra-terrestres vivent sur Terre en harmonie avec les humains?), je ne peux trouver de vrai défaut. On voit bien que les animateurs se sont donnés à coeur joie sur cet anime. Tout est bon. Le chara-design est excellent, très bien dessinés et très "kawaii", la musique est juste excellente (mention spéciale aux OP des 2 et 3ème saisons), l'animation est fluide, l'humour est sympa (bien que très grotesque et/ou "grossier" (le contraire de fin, subtil, je ne le trouve plus x) ) dans certains cas), est assez sympa, l'histoire est correcte et cohérente. Le nombre d'épisode est largement suffisant. Et surtout SURTOUT, chaque épisode est un concentré de bonne humeur. C'est incroyable, il y a très peu de moments tristes. Mais bon, il faut dire que ce n'est pas le but de l'anime.

    D'ailleurs, quel est le but?

    Vous l'aurez compris. Situation coquasse sur situation coquasse, on enchaîne les moments "embarrassants" avec les scènes de douches (non censurées u_u), et les scènes à l'école. L'anime est essentiellement fait pour donner aux petits otakus en manque de fantasmes, des corps féminins et des scènes d'une réalité INCROYABLE.

    Ah oui, et j'allais oublier de parler du côté Harem qui se développe au fil de la série. Je n'en dis pas plus pour ne pas spoil, mais ça devient très gros à la fin (même si on attends une saison 4 quand même, la fin de ~Darkness~ (la saison 3) n'en étant pas vraiment une...)

    Malgré cela, j'estime que n'importe qui ayant plus de 16 ans peut voir cet anime. Tant que vous êtes ouvert d'esprit.

    Note: 5.5/6 ou 17/20

    Voilà pour le premier article de cette suite.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :